Editions fondées en 1979

La Bruyère

Editions

Catalogue

Marc Moulin

Préface de Jean-Charles Lonné

L'obstination Française

Nos aïeux ont vécu le phénomène de la conscience nationale lors de la libération de Paris, le 26 Août 1944. C’est ce qu’avait exprimé le Général de Gaulle en parlant d’un de ces gestes de la France, qui parfois au long des siècles, viennent illuminer notre histoire. Après la guerre 39/45 nait la génération des baby-boomers qui ne laissera rien au hasard du temps. La reconstruction de la France ne fait pas oublier les maladies telles la diphtérie ou la poliomyélite qui touchèrent de nombreux enfants conduisant la médecine à réaliser des avancées notoires. Par la suite et dès le début des années 60, l’état d’esprit des jeunes commençait à profiler le chemin de leurs rêves. Entre leçons et devoirs d’école, la camaraderie devenait une force vive aidée en cela par l’éducation parentale, la musique, les arts et le sport, sans oublier les filles tant il est vrai qu’elles étaient jolies et sexy.

Au cours des années 60, les adolescents ont fissuré la chape de plomb des longs silences qui maintenait les tabous de l’époque et qui tomberont les uns après les autres. Magie de l’époque entre combats d’idées, souffles d’émotions et de bonne humeur. Ce fut le cheminement d’une merveilleuse période qui durera près de vingt ans. Les mômes des cités vivaient sous l’influence des tempos rock d’Elvis Presley, Gene Vincent et autres rockers qui précéderont la grande et fabuleuse épopée des groupes pop/rock. Les Beatles, les Stones, mais aussi Bob Dylan, Jimi Hendrix et de nombreux autres groupes enflammèrent les cœurs des adolescents pour atteindre leurs plus grands bonheurs... C’était une manière singulière de passionner les jeunes pour soutenir inexorablement leurs idées de changement. En effet, ce fut les coups de gueule d’une jeunesse exhortant leurs revendications sur une vision plus réformiste de la société française. En Mai 1968, la révolte estudiantine avec la classe ouvrière permettait de gagner de grandes avancées sociales. En 1969, la loi sur la pilule contraceptive fut votée puis, en 1975, le Mouvement de Libération de la Femme (M.L.F) relayé par l’extraordinaire combat de Simone Veil permis de faire voter la loi sur le droit à l’avortement. Cette dernière sera suivie par la loi relative au divorce par consentement mutuel. Même si les plus conservateurs ont critiqué ces avancées sociales, il n’en reste pas moins vrai qu’elles auront marqué notre génération et les suivantes.

Depuis cette époque, la France n’a pas connu de périodes aussi déterminantes. En effet, depuis plus de trente ans on assiste à une apathie quasi-générale des différents acteurs de notre société. L’économie française s’abandonne dans un immobilisme récursif. Les investissements et le retour de l’excellence de la recherche devront impérativement accompagner le sursaut français. Sur le plan sociétal, les attentats terroristes aussi surprenants que tragiques ont éveillé des craintes et ranimé la peur de l’autre. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, il aura fallu du temps et ces dramatiques évènements pour que les hommes politiques prennent enfin conscience des dangers de l’extrémisme religieux. Depuis plusieurs décennies l’immigration de masse est refusée par les autres continents. Seule l’Europe a ouvert ses portes faisant abstraction des critères d’assimilation, et, au fil du temps, certaines cités de banlieues se sont dressées comme des zones de non-droit. Les agressions verbales et physiques ont porté et portent encore le poids d’une lourde indifférence.

Les attentats terroristes de ces dernières années ont déchiré le cœur des français. Dans ces situations d’insécurité multiples, les citoyens et citoyennes restent inquiets malgré la sérénité convenue des « grands penseurs » qui actionnent à l’envi la sirène de la xénophobie. Depuis trop longtemps les principaux acteurs politiques de la nation, gauche et droite confondues, se sont enlisés dans un profond déni de réalités en laissant bâtir progressivement l’échafaudage du F.N.

Or, chacun sait que dans tous les domaines de la vie, l’obstination annihile le plus souvent la part des réalités et, finalement, à trop vouloir minimiser les vagues, la violence d’un tsunami n’est malheureusement pas à exclure...


Genre : Mémoires
ISBN : 978-2-7500-1222-9

à découvrirÀ découvrir également